Contact Improvisation
et Technique Alexander

Matthieu Gaudeau

Le mardi soir au Théâtre de la terre,
1 passage du buisson Saint-Louis, 75010 Paris
Infos pratiques :
inscriptions sur place
15 mn avant. Toute l’année.

Adhésion (valable sur l’année scolaire): 25€/an
Cours et Atelier(2h30) Mardi 19h-21h30
Tarif Adh : 17€/Chom ou Etud; 23€/Salarié;
Non-Adh : 18€/chom ou Etud ; 28€/Salarié Non-Adh

 

CARTES FORFAITAIRES (réservé aux adhérent(e)s
Carte Forfait 10 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 3 mois de date à date)
Tarif Adh : 150€/Chom ou Etud ; 200€ /Salarié
Carte Forfait 20 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 5 mois de date à date)
Tarif Adh : 280€/Chom ou Etud ; 400€ /Salarié
Carte Forfait 40 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 10 mois de date à date)
Tarif Adh : 540€/Chom ou Etud ; 720€ /Salarié

Contact Improvisation et Technique Alexander

COURS :
19h-21h30 : immersion dans les fondamentaux suivi d’un Atelier d’Improvisation

STAGES : cliquez-ici

Suspendre en action

Depuis quelques années, je me passionne pour le tonus, ses variations, sa musicalité ; il est un carrefour passionnant pour aborder l’unité psycho-physique si chère aux pratiques somatiques. Une grande partie du travail de la Technique Alexander est de percevoir en activité notre niveau de réactivité et de suspendre notre façon singulière et habituelle de répondre à certaines stimulations.

Ce temps de suspension, permet de mettre en évidence la façon dont nous sommes organisé dans l’instant par rapport à notre support (le sol ou le partenaire) mais aussi la gravité (les forces qui nous organisent) et comment nous vivons notre verticalité (dialogue entre ces forces de support et notre orientation, nos relations) et tout ceci s’exprime à travers le tonus. Et c’est justement avec ce tonus que nous dialoguons en Contact Improvisation et à travers lui que nous chutons… Je remarque qu’en l’observant et en en développant la lecture il devient petit petit un territoire partagé où peuvent s’organiser, mais aussi se prédire les forces et les orientations en jeu dans le duo (confort et prises de risque).

Cette suspension (active) permet un temps ouvert où s’articulent très précisément l’écoute (accueil) et le laisser-faire, deux gestes propres au Contact Improvisation.

Je vous propose donc d’explorer cet espace particulier de la suspension (inhibition dans le langage de la technique Alexander) de voir en quoi il est une porte d’entrée évidente vers un laisser faire qui permet – à la danse d’émerger et de se complexifier. – et enfin c’est depuis ce laisser faire que nous aborderons la technique (les différents plans de l’espace, les ports, les chutes). Non pas comme élments à atteindre mais comme chemins dans lesquels se laisser explorer.

19 02 CI NB-14  Matthieu Gaudeau

Comédien-Danseur-Professeur de la Technique Alexander. Il travaille comme interprète de 1997-2015 au sein des compagnies de spectacles vivants et de collectifs. Entre 2004 et 2006, il co-dirige le collectif « La Gouttière » au sein duquel il développe un travail de théâtre-danse performatif et d’écriture. Il se forme à la technique Alexander entre 2009 et 2013 et commence à repenser son enseignement et sa pédagogie en s’appuyant sur les principes d’inhibition et d’attention dirigée. Il se passionne pour l’organisation du geste humain et les relations entre attention et posture. De 2013 à 2016, il travaille au centre Etimoë auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Depuis 2014, il participe au projet ICI et ICrEA ( projet danse et neurosciences, CNRS ); membre fondateur il joue un rôle central dans le développement des protocoles expérimentaux autour de l’attention et l’attention conjointe. Par ailleurs, il est co-organisateur des Rencontres Internationales de Contact Improvisation à Paris depuis 2014

thumbnail-4

Théâtre de la terre

1 passage du buisson Saint-Louis 75010 Paris

Calendrier

thumbnail-3

Infos pratiques :
inscriptions sur place
15 mn avant. Toute l’année.

Adhésion (valable sur l’année scolaire): 25€/an
Cours et Atelier(2h30) Mardi 19h-21h30
Tarif Adh : 16€/Chom ou Etud; 20€/Salarié;
Non-Adh : 18€/chom ou Etud ; 25€/Salarié Non-Adh

 

CARTES FORFAITAIRES (réservé aux adhérent(e)s
Carte Forfait 10 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 3 mois de date à date)
Tarif Adh : 150€/Chom ou Etud ; 180€ /Salarié
Carte Forfait 20 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 5 mois de date à date)
Tarif Adh : 280€/Chom ou Etud ; 360€ /Salarié
Carte Forfait 40 Séances de 2h30 (réservée aux adhérent(e)s et valable 10 mois de date à date)
Tarif Adh : 540€/Chom ou Etud ; 720€ /Salarié

Contact Improvisation et Technique Alexander

COURS :
19h-21h30 : immersion dans les fondamentaux suivi d’un Atelier d’Improvisation

STAGES : cliquez-ici

Suspendre en action

Depuis quelques années, je me passionne pour le tonus, ses variations, sa musicalité ; il est un carrefour passionnant pour aborder l’unité psycho-physique si chère aux pratiques somatiques. Une grande partie du travail de la Technique Alexander est de percevoir en activité notre niveau de réactivité et de suspendre notre façon singulière et habituelle de répondre à certaines stimulations.

Ce temps de suspension, permet de mettre en évidence la façon dont nous sommes organisé dans l’instant par rapport à notre support (le sol ou le partenaire) mais aussi la gravité (les forces qui nous organisent) et comment nous vivons notre verticalité (dialogue entre ces forces de support et notre orientation, nos relations) et tout ceci s’exprime à travers le tonus. Et c’est justement avec ce tonus que nous dialoguons en Contact Improvisation et à travers lui que nous chutons… Je remarque qu’en l’observant et en en développant la lecture il devient petit petit un territoire partagé où peuvent s’organiser, mais aussi se prédire les forces et les orientations en jeu dans le duo (confort et prises de risque).

Cette suspension (active) permet un temps ouvert où s’articulent très précisément l’écoute (accueil) et le laisser-faire, deux gestes propres au Contact Improvisation.

Je vous propose donc d’explorer cet espace particulier de la suspension (inhibition dans le langage de la technique Alexander) de voir en quoi il est une porte d’entrée évidente vers un laisser faire qui permet – à la danse d’émerger et de se complexifier. – et enfin c’est depuis ce laisser faire que nous aborderons la technique (les différents plans de l’espace, les ports, les chutes). Non pas comme élments à atteindre mais comme chemins dans lesquels se laisser explorer.

19 02 CI NB-14  Matthieu Gaudeau

Comédien-Danseur-Professeur de la Technique Alexander. Il travaille comme interprète de 1997-2015 au sein des compagnies de spectacles vivants et de collectifs. Entre 2004 et 2006, il co-dirige le collectif « La Gouttière » au sein duquel il développe un travail de théâtre-danse performatif et d’écriture. Il se forme à la technique Alexander entre 2009 et 2013 et commence à repenser son enseignement et sa pédagogie en s’appuyant sur les principes d’inhibition et d’attention dirigée. Il se passionne pour l’organisation du geste humain et les relations entre attention et posture. De 2013 à 2016, il travaille au centre Etimoë auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Depuis 2014, il participe au projet ICI et ICrEA ( projet danse et neurosciences, CNRS ); membre fondateur il joue un rôle central dans le développement des protocoles expérimentaux autour de l’attention et l’attention conjointe. Par ailleurs, il est co-organisateur des Rencontres Internationales de Contact Improvisation à Paris depuis 2014

thumbnail-4

Théâtre de la terre

1 passage du buisson Saint-Louis 75010 Paris

Calendrier

thumbnail-3

Share This